i Pinel en 2014 les débutsation de la loi Pinel en 2014 les débuts

Promulguée en septembre 2014 et prolongée jusqu’en décembre 2021, la loi Pinel fait désormais partie des dispositifs de défiscalisation préférés des investisseurs. Ses nombreux avantages ont un impact positif sur le renouvellement du parc immobilier dans le neuf et incitent les particuliers à investir dans la pierre. Retour sur les débuts de la création de la loi Pinel en 2014. 

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS POUR REDUIRE VOS IMPÔTS  

En savoir plus sur l'investissement en Loi Pinel

Un dispositif issu de la loi de finances 2014

La création de la loi Pinel en 2014 intervient dans un contexte économique et social plutôt morne en France. Le PIB recule, les investisseurs se montrent frileux et les ménages éprouvent de plus en en plus de difficultés à se loger. C’est pour répondre à ces différentes problématiques que la loi Pinel est promulguée en 2014. Issue de la loi de finances de 2015, elle fait suite au dispositif Duflot et concerne les biens achetés entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2021.

Création de la loi Pinel en 2014 : dans quel but ?

La création de la loi Pinel en 2014 a pour but de :

  • inciter à la construction de biens neufs dans des zones tendues, où la demande est supérieure à l’offre ;
  • permettre à certains ménages aux revenus intermédiaires, n’ayant pas accès aux logements sociaux, de bénéficier d’un plus grand choix de biens soumis à un plafond de ressources ;
  • donner la possibilité à des particuliers fortement imposés de réaliser des investissements immobiliers dans le neuf et de réduire leur fiscalité.

Les débuts réussis de la loi Pinel : de la promulgation à la reconduction

Alors que le dispositif Duflot n’a jamais véritablement réussi à convaincre les investisseurs, le succès de la loi Pinel ne faiblit pas au fil des années. Initialement prévu jusqu’en 2017, le dispositif a finalement été reconduit jusqu’au 31 décembre 2021. Pourquoi un tel succès ? Voici quelques éléments de réponse.

  • Un dispositif souple et flexible : avec ses trois durées d’investissement, la loi Pinel permet de s’adapter facilement en fonction des envies et des possibilités de chacun. C’est là sa plus grande force et certainement l’un des points clés de son succès.
  • Un rapport risque/rentabilité très intéressant : le dispositif Pinel permet d’investir dans des logements neufs, dont la rentabilité brute est comprise généralement entre 2,5 et 3,5 %, en fonction de l’emplacement. Les biens sont récents et offrent des garanties aux locataires. Ainsi, le risque de subir une vacance locative est très faible.
  • Investir dans l’immobilier neuf est une opportunité : réduction fiscale, création d’un patrimoine ou encore placements en vue de la retraite, les raisons d’investir dans l’immobilier ne manquent pas. Le dispositif Pinel donne encore plus de crédit à la volonté des particuliers d’investir dans la pierre, en proposant des avantages non négligeables.
  • Entre 2014 et 2018, ce ne sont pas moins de 195 000 biens en Pinel qui ont été vendus, soit près de la moitié des transactions immobilières dans le neuf pendant cette période. Les ventes à la hausse de logements neufs ont contribué à la prolongation du dispositif jusqu’à la fin de l’année 2021.