Pour nombre de Français, acheter une résidence secondaire est un rêve. Il s’agit aussi de se constituer un patrimoine immobilier transmissible, mais avec la perspective séduisante de se préparer une retraite au soleil. Néanmoins, comme tout projet immobilier, la résidence secondaire s’accompagne de dépenses supplémentaires et est parfois une prise de risque financièrement parlant. Heureusement, avec un plan de financement bien ficelé et des perpectives de revenus supplémentaires en louant votre bien, vous devriez pouvoir faire de votre rêve de résidence secondaire une opération rentable.

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS SUR LE MEILLEUR INVESTISSEMENT LOCATIF  

Trouver l'investissement le plus rentable

Optimiser votre dossier de financement

  • Constituer un apport de minimum 10% du prix :  Comme lors du financement de votre résidence principale, les banques vous demanderont au moins 10 % d’apport pour financer les frais d’acquisition et plus vous disposerez d’un apport conséquent, plus vous aurez de chance de de bénéficier d’un taux attractif.
  • Regrouper les crédits : si vous avez plusieurs crédits en cours qui pèsent sur votre taux d’endettement , il peut être intéressant d’opter pour un regroupement de crédits pour ne rembourser qu’une seule mensualité plus faible grâce à un allongement de durée. 
  • Choisir la bonne assurance pour votre prêt : si vous envisagez de louer votre résidence secondaire, il est possible de prendre une assurance type « investisseurs », qui peut être jusqu’à 2 fois moins chère qu’une assurance classique.

Louer votre résidence secondaire

Louer votre résidence secondaire pourra vous aider à couvrir les charges d’entretien, ainsi que le remboursement des mensualités d’emprunt. 

Pour cela, vous pouvez envisager le statut de LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel) et opter pour la location saisonnière. Dès lors que le revenus locatifs perçus ne dépassent pas 23 000 € par an (ou 50 % de vos revenus), le LMNP vous permettra de bénéficier d’un abattement fiscal de 50 % sur les loyers sous le régime micro-BIC , voire 71 % avec le statut de meublé touristique,  ou bien de déduire de nombreuses charges (taxe foncière, intérêts d’emprunt, etc) y compris l’amortissement du bien et des meubles si vous optez pour le régime réel.

EN CLAIR : Vous l’aurez compris, il est possible de rentabiliser l’achat de votre résidence secondaire, et même d’en faire un investissement fiscalement avantageux !

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS SUR LE MEILLEUR INVESTISSEMENT LOCATIF  

Trouver l'investissement le plus rentable