Les appartements en rez-de-chaussée sont très souvent boudés par les acheteurs…ou du moins, les font-ils hésiter. Certains acquéreurs trouvent d’emblée cette configuration rédhibitoire, alors que quelques uns y verront de nombreux avantages, et notamment le prix. En effet, les rez-de-chaussée subissent sont souvent de 20 à 40% moins cher qu’un appartement en étage (tout aussi vrai dans l’immobilier neuf). Les raisons à cette décôte sont multiples : les acquéreurs associent le rez-de-chaussée à toutes sortes de nuisances réelles ou supposées…

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS POUR REUSSIR VOTRE PREMIER ACHAT IMMOBILIER  

Trouver le meilleur bien

Rez-de-chaussée : acheter moins cher

Acheter un logement en rez-de-chaussée peut s’avérer un bon plan pour les acheteurs en raison d’un prix moyen inférieur aux biens en étage, alors même qu’ il existe différents types de rez-de-chaussée : certains donneront sur rue, d’autres sur cour, d’autres même sur un jardin… ce qui peut grandement faire varier le confort potentiel.

De fait, ces détails sont à prendre en compte, car acheter un appartement en rez-de-chaussée peut vous permettre de vous installer dans une zone prisée ou d’acheter une pièce en plus pour le même prix qu’un étage élevé !

Les avantages du RDC : charme et accessibilité

L’un des avantages des appartements en rez-de-chaussée est leur plus grande accessibilité, notamment pour les personnes à mobilité réduite. Ils constituent donc un actif recherché par une certaine catégorie d’acheteurs.

Autre point primordial : comme suggéré plus haut, le rez-de-chaussée peut aussi s’avérer un véritable havre de paix dès lors qu’il offre l’accès privatif à un extérieur ou un jardin. Un plus dans les grandes villes, qui peut avoir un sérieux impact sur le prix de vente du bien immobilier !

Les points à vérifier : nuisances possibles

Bien sûr, les biens situés en rez-de-chaussée peuvent avoir des défauts qu’il faudra considérer avant de se lancer : manque de lumière naturelle, sentiment d’insécurité due à la proximité de la rue, nuisances sonores ou visuelles… autant de défauts avec lesquels les acquéreurs devront composer car peu d’initiatives pourront y remédier.

  • Concernant la luminosité : vous pourrez bien sûr peindre les murs en blanc, opter pour des meubles clairs et multiplier les éclairages mais notez bien que dans de nombreux cas, c’est un élément sur lequel il vous faudra probablement faire des concessions…
  • Concernant les nuisances sonores :  visitez le bien à différemment moment du jour pour avoir une idée du bruit ambiant et pour vous faire une idée de la fréquentation de la rue dans laquelle est situé le rez-de-chaussée.
  • Concernant la sécurité : vérifiez les accès (porte d’entrée, volets, etc) afin de limiter les risques de cambriolage et d’éventuellement budgéter le renforcement de la sécurité du bien avec quelques installations.
  • Concernant l’intimité et les nuisances visuelles:  vous pourrez toujours faire poser un brise-vue ou des films opaques sur les ouvertures concernées afin de ne pas vous sentir épié par les personnes de l’extérieur.

EN CLAIR : Les biens en rez-de-chaussée ou rez-de-jardin peuvent être une aubaine pour les acquéreurs au budget serré, qui veulent privilégier un quartier ou du moins ne pas renoncer à la vie urbaine. Néanmoins, et malgré des avantages tels que l’accès potentiel à un extérieur et un prix plus faible, il vous faudra sans doute faire des concessions afin de vivre dans un bien en rez-de-chaussée.

Si vous optez pour un bien neuf, les caractéristiques en seront sans doute plus avantageuses, et le bien sera plus facile à louer s’il s’agit d’un investissement locatif. Que ce soit sur votre intimité, sur la luminosité ou bien sur le calme, soyez bien au fait des défauts du bien visé avant de faire le grand saut.