Investissement locatif dans l'immobilier ancien

Un investissement locatif peut se faire via des biens anciens ou neufs. Acquérir un logement ancien dans le but de le louer est une option intéressante à plus d’un titre. Alors, quelles sont les spécificités d’un investissement locatif dans l’immobilier ancien

Investissement locatif dans l’immobilier ancien : une grande variété de biens disponibles

Le parc immobilier situé dans l’ancien dispose de nombreux logements. Vous recherchez un bien atypique, qui nécessite un rafraîchissement voire des travaux de plus grande ampleur ? Un logement ancien répondra probablement à vos attentes. Prenez le temps de multiplier les visites pour faire le meilleur choix possible. 

Bon à savoir : les délais dans l’immobilier ancien sont beaucoup plus courts que dans le neuf. En effet, si vous signez le compromis rapidement et que vous trouvez votre financement peu de temps après, vous pourrez espérer avoir les clés au bout de 3 mois.

Des prix moins élevés que dans l’immobilier neuf

Effectuer un investissement locatif dans l’immobilier ancien présente un autre avantage et non des moindres : un coût moins élevé que dans le neuf. Les biens sur le marché étant très nombreux, ce sont les acheteurs qui ont la main sur les négociations. N’hésitez pas à faire une proposition basse : le propriétaire vous fera certainement une contre-proposition, libre à vous de l’accepter ou pas. En moyenne, la marge de négociation d’une maison ancienne se situe autour de 3,9 %, contre 3,5 % pour un appartement ancien. Vous pouvez profiter des économies réalisées pour les injecter dans des travaux et ainsi personnaliser le bien comme bon vous semble.

La loi Denormandie : un dispositif fiscal intéressant pour réaliser un investissement locatif dans l’immobilier ancien

La loi Denormandie est l’équivalent de la loi Pinel dans le neuf. Elle permet de réaliser un investissement locatif dans l’immobilier ancien tout en bénéficiant d’un avantage fiscal non négligeable. Entrée en vigueur le 1er janvier 2019, elle a pour but d’assouplir et de simplifier les conditions d’acquisition d’un bien ancien. Pour en profiter, vous devrez réaliser des travaux de rénovation ou d’amélioration des performances énergétiques du logement à hauteur de 25 % du prix global de l’opération. L’avantage fiscal consiste en une réduction de l’impôt sur le revenu d’un montant fixé en fonction de la durée de location consentie : 12 % pour 6 ans, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans. Bon à savoir : il est possible de créer du déficit foncier, qui viendra en déduction du revenu global.

Une plus-value possible à la revente

En achetant un bien immobilier ancien, vous maximisez vos chances de faire une plus-value si vous le revendez un jour. En effet, la marge de négociation doit vous permettre de réhabiliter le logement et de lui donner de la valeur. Choisissez un bien situé dans une zone tendue : vous réussirez à le louer sans problème et si vous deviez vous en séparer à l’avenir, la décote obtenue et les améliorations apportées vous permettront sans aucun doute de réaliser une belle plus-value à la revente.