Les récents débats autour de la réforme des retraites semblent avoir cristallisé toutes les inquiétudes (souvent fondées) qui accompagnent la transition vers cette période de la vie. Si elle inquiète autant, c’est que la retraite s’accompagne souvent d’une baisse de revenus significative, alors même que le coût de la vie, lui, ne baisse pas. 

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS SUR LE MEILLEUR INVESTISSEMENT LOCATIF  

Trouver l'investissement le plus rentable

Il paraît donc logique que l’un des premiers objectif des séniors pour pallier cette baisse de leurs ressources soit de générer une source de revenus. 

Quelque soit l’objectif, ce sera l’occasion de tirer parti des différents placements et investissements réalisés plutôt au cours de la vie. 

Quel placement pour mon profil ? 

Un placement, financier ou non, doit avant tout répondre à des objectifs bien précis, qui diffèrent selon le profil et le projet de l’investisseur : constituer un patrimoine ou le transmettre facilement, sécuriser un capital, réduire ses impôts, générer des revenus ou préparer sa retraite…

Il est rare de pouvoir répondre à tous ces critères avec un seul placement. 

C’est pourquoi il vaut mieux prendre en compte sa situation patrimoniale personnelle et ses objectifs à terme.  

Il faudra ainsi se pencher sur de nombreuses variables avant de définir le meilleur produit pour votre projet : Age, revenus et charges, situation fiscale, capacité d’épargne, situation familiale et professionnelle ou encore aversion au risque.

Selon votre horizon de placement et vos désirs, un seul ou plusieurs placements (immobilier ou non) pourraient satisfaire vos objectifs.

Les placements bancaires 

Les plans d’épargne retraite 

De nombreux produits d’épargne retraite existent sur le marché pour s’assurer un complément de revenus pour la retraite : PERP, PER, etc. 

Mais pour en profiter, il vous faudra les alimenter très tôt et le plus longtemps possible (après 50 ans, la rente constituée est souvent dérisoire…). 

  • Le PEA

Si vous découvrez tardivement vos options d’épargne pour préparer votre retraite (entre 50 et 60 ans), il peut être intéressant de vous pencher sur l’option d’un Plan d’épargne en actions ou PEA. 

Il s’agit d’un produit bancaire plafonné à 150 000 € qui permet d’investir dans des actions européennes afin de faire fructifier votre capital.

Avantage : le PEA n’est pas soumis à l’impôt sur les plus-values. 

Attention ! Comme avec tous les placements en actions, le rendement est variable. 

  • L’assurance vie

Produit d’épargne longtemps roi du portefeuille, l’intérêt pour l’assurance vie s’essouffle quelque peu au vu du rendement d’autres placement. 

Si vous avez alimenté votre assurance de versements réguliers jusque’à votre retraite et conservé le contrat suffisamment longtemps , vous bénéficierez d’avantages.

Au delà d’une certaine durée de détention de votre contrat, vous serez exonéré d’impôt sur les plus-values effectuées !

Intérêt : le capital placé n’est pas bloqué contrairement à certains placements où les retraits entraînent la clôture du contrat, mais rappelez-vous que ceux-ci sont imposables ! 

Rendement moyen : environ 2%

Les placements pour sénior dans l’immobilier 

L’investissement dans l’ immobilier nécessite… comme son nom l’indique d’investir non seulement son argent, mais aussi son temps et son énergie dans une opération qui peut s’avérer longue et éreintante. 

Heureusement pour ceux qui ne souhaitent plus s’embarrasser de la gestion de leur patrimoine immobilier, il existe différentes manières d’en tirer parti tout en étant sollicité le moins possible.

  • Les SCPI 

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) investissent dans l’immobilier professionnel ou géré (locaux commerciaux, hôtels, etc.) qui sera ensuite loué pour générer des revenus. 

Il est possible d’acquérir des parts de ladite SCPI : le coût d’une part peut aller de quelques centaines d’euros à plus d’un millier. 

Intérêt : Acheter autant de parts qu’on veut permet de percevoir les loyers de la SCPI sous forme de dividendes au prorata du nombre de parts achetées. 

Rendement moyen: 4 %.

  • Le démembrement de propriété

Cette opération n’est pas barbare rassurez-vous ! Elle consiste en immobilier à séparer le droit de propriété d’un bien de sa jouissance. 

Le droit de propriété est affecté au nue-propriétaire tandis que l’usufruitier en conserve la jouissance (la personne qui a l’usufruit peut choisir d’occuper ou de louer le bien, par exemple).

Intérêt : Opération utile pour transmettre facilement son patrimoine puisqu’on peut donner la nue-propriété à ses héritiers tout en conservant la jouissance du bien donné et donc continuer de percevoir les loyers qui y sont liés. Autre avantage: une fiscalité avantageuse puisque pour les donations, vos héritiers peuvent être exonérés des frais de succession usuels.

  • Le statut LMNP/LMP

La Location Meublée Non Professionnelle (LMNP) permet à un investisseur qui achète un logement en résidence de service (étudiante, tourisme, affaires, sénior) de percevoir des revenus, sans avoir à gérer le bien. 

Intérêt : La gestion locative est assurée par un professionnel avec qui l’investisseur signe un bail commercial, et qui est chargé de gérer et mettre en location le bien. Il devra verser des loyers au propriétaire même si le bien est vide. 

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS SUR LE MEILLEUR INVESTISSEMENT LOCATIF  

Trouver l'investissement le plus rentable