Déficit foncier

Effectuer des travaux dans un logement est l’un des meilleurs moyens de réduire vos impôts. Mais cependant, vos travaux doivent être considérés comme déductibles ! Dans le cas contraire, ces derniers seront à vos frais. Seuls les travaux d’entretiens, d’amélioration ou de réparation seront pris en compte. Passons en revue les travaux pris en compte lors d’un déficit foncier.

NEUTRALISEZ VOS IMPOTS AVEC LE DEFICIT FONCIER  

En savoir plus sur le mécanisme du déficit foncier

Travaux de réparation

Ce type de réparation consiste à remettre un logement dans son état d’usage initial, sans pour autant le modifier. Vous pouvez donc :

  • traiter les bois contre les nuisibles
  • entretenir un ascenseur
  • réparer les façades, canalisations ou électricité
  • entretenir le chauffage
  • le plafond, plancher, escalier ou crépis
  • améliorer des défauts de construction
  • améliorer la chaudière
  • remettre en état la cuisine

Travaux d’entretien

Vise à apporter des modifications pour rendre le logement plus moderne.

  • remplacer un chauffage dans différentes pièces
  • changer les fenêtres
  • revoir les fondations du bien
  • améliorer le trottoir
  • entretenir l’électricité du logement
  • refaire une toiture
  • rendre conformes les canalisations

Travaux non déductibles

Les rénovations non-déductibles sont généralement de gros travaux. On parle dès lors de reconstruction, ou encore d’agrandissement d’un logement.

  • démolir un étage
  • destruction des toitures, planchers
  • agrandissement du nombre de pièces, destruction des cloisons, plafonds
  • consolidation des mures extérieurs ou intérieurs

Comment les déclarer ?

Lors de vos différents travaux, il sera donc primordial de demander vos factures aux artisans. Distinguez chaque type de facture, celles qui relèvent d’un agrandissement, et celles qui relèves d’une amélioration ou entretien. De ce fait, vous pourrez prétendre au déficit foncier on précisant la nature de vos travaux. Sans cette distinction, tous vos travaux seront à vos frais. Il est également à prendre en compte la TVA réduite à 10%. Car en effet, des travaux dont la TVA est à 10% correspond très souvent à des travaux éligibles au déficit foncier. Il s’agit seulement, d’un indicateur, mais qui peut s’avérer très pratique pour estimer votre réduction d’impôts.