Déficit foncier

Si vous investissez dans un bien immobilier, votre déficit foncier sera déduit de votre revenu locatif global. Pour bénéficier du déficit foncier, vos charges doivent être supérieures à vos rentes locatives. Les charges déductibles sont les suivantes :

NEUTRALISEZ VOS IMPOTS AVEC LE DEFICIT FONCIER  

En savoir plus sur le mécanisme du déficit foncier
  • les charges liées à l’exploitation du bien (frais d’agence, charges de copropriété, taxe foncière)
  • les intérêts d’emprunt
  • les charges de travaux

Si ces charges sont supérieures aux revenus locatifs, on parle alors de déficit foncier.

Qu’est ce que le déficit foncier

Vous pouvez jusqu’à 10 700 euros de déficit foncier sur votre revenu global.  Par exemple, si vous déclarez 30 000 euros de revenus fonciers, pour 40 000 euros de charges, vous êtes en déficit de 10 000 euros. Dans le cas où vous déclarez 60 000 euros de salaire, votre impôt sur le revenu sera donc calculé sur la base de 50 000 euros. De plus, cette réduction d’impôts vous permet potentiellement de changer de tranche marginale d’imposition (TMI). Un usager déclarant plus de 73 339 euros annuels sera donc imposé à hauteur de 41%. Dans le cas d’un déficit foncier, ce taux d’imposition pourrait basculer à 30%.

SCPI de déficit foncier

Il est possible de réduire ses impôts sans avoir à assumer un investissement locatif. Il existe des SCPI spécialisées dans le déficit foncier. Cette société se chargera de prendre en compte l’acquisition mais également les travaux. Ne pas assumer d’éventuels travaux est un réel avantage pour investir sans entretenir un bien immobilier. C’est donc la SCPI qui effectue les travaux dans ses logements. Cependant, comme vous investissez dans leur société, les travaux seront déductibles de vos revenus fonciers. Il est donc possible de déclarer un déficit foncier sans posséder de biens immobiliers. Ce déficit en SCPI sera donc déduit jusqu’à 10 700 euros.

Comment calculer le déficit foncier ?

Par exemple :

  • Revenus foncier : 11 000 euros
  • Intérêts liés au crédit : 12 300 euros
  • Charges diverses : 27 000 euros
  • Déficit foncier : – 22 000 euros

En premier lieu, il convient de déduire les intérêts de vos revenus locatifs (11 000 – 12 300 = – 1300). Donc, 1300 euros de déficit foncier liés aux charges sont donc déductibles sur l’avis d’imposition. Ensuite, les charges diverses seront également ajoutées au déficit foncier lié aux intérêts. Ils seront néanmoins déductibles à hauteur de 10 700 euros maximum. Donc, 1300 + (27 000 – 10 700 = 17 600 euros).