Pour financer l’acquisition d’un bien immobilier, on conseille souvent de négocier et de faire jouer la concurrence entre les banques afin d’obtenir les taux d’intérêt possibles. En effet, sur le long terme, l’enveloppe correspondant au remboursement des intérêts peut peser lourd…Mais saviez-vous qu’en tant que primo-accédant, vous pouviez avoir accès à certaines aides de l’Etat, qui visent à favoriser l’accès à la propriété ? 

Le Prêt à Taux Zéro vous permet de financer une partie significative de votre projet sans rembourser aucun intérêt sur la somme empruntée.  Intéressons-nous aux conditions d’accès à ce dispositif.

Le PTZ : définition et mécanisme

Le Prêt à Taux Zéro ou PTZ est un prêt aidé par l’État, dans le cadre duquel l’emprunteur ne rembourse aucun intérêt sur la somme empruntée.  

Très avantageux pour les foyers aux revenus modestes qui souhaitent acquérir leur résidence principale, il est aussi cumulable avec un ou plusieurs autres prêts.

Pour y avoir droit, il faut satisfaire certaines conditions : 

  • Financer une partie de l’achat ou de la construction de sa résidence principale
    • OU l’achat et l’amélioration d’un logement ancien (travaux = 25 % du coût total de l’opération) 
  • Il ne faut pas avoir été propriétaire de son domicile durant les 2 dernières.
  • Localisation du futur logement : en effet le montant du PTZ dépendra de la zone dans laquelle il se situe.
  • Conditions de ressources : il ne faut pas dépasser un montant maximum. 
  • Où et comment obtenir mon Prêt à Taux Zéro ? 

Le PTZ peut être accordé par tous les établissements bancaires ayant signé une convention avec l’État.

Attention ! La banque évaluera tout de même votre capacité à rembourser l’emprunt et vos garanties avant de vous accorder un PTZ.

Les zones éligibles au PTZ

Le gouvernement a défini 5 zones du territoire, selon le niveau de tension sur le marché du logement. Ce sont ces zones qui conditionnent l’accès au PTZ pour les particuliers.

Les zones tendues : A bis A et B1

  • Zone A bis :  là où la demande est la plus importante (Paris et sa banlieue proche).
  • Zone A : le reste de l’Île-de-France et de grandes métropoles avec une demande forte.
  • Zone B1 :  les communes de + de 250K habitants et certains territoires où les prix sont élevés.

Les zones détendues : B2 et C

  • Zone B2 : les communes de 50K à 250K habitants. 
  • Zone C : tout le reste du territoire.

Les montants accordés dans le cadre du PTZ  varient selon la zone de localisation du logement et le nombre de personnes à loger.

Le montant accordé peut aller jusqu’à 40 % du coût total de l’opération.

Dans le neuf : le PTZ y est accessible jusqu’en fin 2021. 

  • Pour les zones tendues, le montant du PTZ accordé peut monter jusqu’à 40 % du prix d’achat de votre logement. 
  • En zone détendue, le montant de l’aide est plafonné à 20 % du prix d’achat.

Dans l’ancien : Le PTZ ne s’y applique que pour les zones détendues (logement situé en zone B2 ou C) et s’élèvera à 20 % du prix d’achat au maximum.

Les conditions de ressources

Le PTZ étant destiné à aider les familles modestes, il est accordé sur conditions de ressources: vos revenus ne doivent pas dépasser un certain plafond. Ce dernier est variable selon la composition du foyer et la localisation du futur logement.

A Noter : Ce sont les revenus fiscaux de l’année N-2  qui seront pris en compte. 

Ci-dessous le tableau des plafonds de ressources disponible sur le site du service public :

Nombre d’occupants du logement Zone A bis et A Zone B1 Zone B2 Zone C
1 37 000 € 30 000 € 27 000 € 24 000 €
2 51 800 € 42 000 € 37 800 € 33 600 €
3 62 900 € 51 000 € 45 900 € 40 800 €
4 74 000 € 60 000 € 54 000 € 48 000 €
5 85 100 € 69 000 € 62 100 € 55 200 €
6 96 200 € 78 000 € 70 200 € 62 400 €
7 107 300 € 87 000 € 78 300 € 69 600 €
À partir de 8 118 400 € 96 000 € 86 400 € 76 800 €

Par ex pour un couple sans enfant qui souhaite acheter à Rennes, il ne faudra pas dépasser 3500€ de revenus mensuels !

De plus, la durée de remboursement du PTZ dépend des revenus, du coût total de l’opération, de la composition familiale et de la zone dans laquelle vous achetez. Ainsi, de façon générale, plus vos revenus sont élevés, plus la durée de remboursement du prêt sera courte.

Quel que soit votre profil, vous pouvez utiliser le comparateur Gridky afin de trouver le meilleur bien éligible au dispositif choisi, et adapté à votre projet, qu’il s’agisse de l’achat de votre résidence principale ou d’un investissement locatif !