Financer l’achat d’un logement neuf

Le financement d’un achat sur plan (VEFA)

Dans la majorité des cas, si vous souhaitez investir dans un bien immobilier neuf, vous allez devoir rapidement vous poser la question de son financement. De plus, un bien vendu en l’état futur d’achèvement (VEFA) obéit à des règles précises, qu’il convient de bien appréhender avant de consulter votre courtier ou votre banquier.

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS SUR LE MEILLEUR INVESTISSEMENT LOCATIF  

Trouver l'investissement le plus rentable

Que vous ayez décidé d’acheter votre résidence principale dans le neuf ou via un achat en VEFA d’un appartement, le paiement s’effectue de manière échelonnée, au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

Contrairement à un prêt souscrit pour acheter un bien immobilier ancien, le capital d’un prêt en VEFA n’est pas débloqué en intégralité le jour de la signature chez le notaire ; mais de manière échelonnée. Ainsi, la banque paie au fur et à mesure des appels de fonds que vous adresse le promoteur.

De facto, les investisseurs ne commencent à payer leur prêt que lorsqu’ils reçoivent bel et bien les clefs de leur bien. Ce qui confère deux avantages en fonction que l’on achète le bien pour soi-même ou dans le cadre d’un investissement de rapport.

  • Dans le premier cas, vous n’assumez pas les mensualités du crédit tant que vous ne disposez pas de votre nouveau logement
  • Dans le second cas, vous commencerez à payer vos mensualités lorsque vous commencerez à percevoir vos premiers loyers.

En outre, le financement pourrait aussi se faire au comptant.

 

Rappel des avantages d’acheter un appartement neuf

Des normes techniques et environnementales et des frais d’entretien limités

Les nouvelles réglementations régissent l’immobilier neuf. Votre bien sera donc conforme aux dernières normes environnementales. Les plans des appartements en VEFA tiennent compte de l’orientation du bâtiment, de l’isolation thermique, etc…

Faire l’acquisition d’un bien immobilier dans le neuf permet de ne pas prévoir de dépenses de frais d’entretien pendant de longues années. En outre, les parties communes ne nécessitent pas de rénovation avant au moins dix ans.

 

Se constituer un patrimoine durable tout en sécurisant sa famille

Nous pouvons remarquer que l’immobilier tend à augmenter sur le long terme. En faisant l’acquisition d’un appartement neuf, vous pouvez envisager une bonne revente avec souvent une belle plus-value à la clé. En outre, investir dans l’immobilier neuf permet de se constituer un patrimoine solide qui pourra être transmis aux héritiers.

 

Les frais de notaire moins chers dans le neuf et pas de taxe foncière durant 2 ans dans l’immobilier neuf

En investissant dans le neuf, les droits d’enregistrement sont généralement deux fois moins chers que dans l’ancien. Ils correspondent à 2,5 % ou 3 % environ du prix du logement. Cet avantage permet de réaliser de belles économies. De nombreuses communes exonèrent de la taxe foncière pendant 2 ans suivant l’achèvement de la construction.

 

 

 

L’apport dans le financement d’un bien immobilier neuf

Un apport personnel constitue un véritable atout pour pouvoir obtenir un crédit pour financer votre acquisition en VEFA. Celui-ci peut provenir d’une donation, de son épargne personnelle, ou encore d’un héritage.

En outre, si vous êtes déjà propriétaire et que vous vendez votre bien pour investir dans une résidence principale neuve, il sera aisé d’utiliser le produit de la vente pour acheter un nouveau bien immobilier ; et ce, en ayant recours à un crédit court.

Quelle que soit la forme de votre apport, celui-ci vous aidera à obtenir de bonnes conditions tarifaires auprès de votre banquier. De manière générale, les banquiers apprécient les apports permettant de couvrir à minima les frais de notaire et le dépôt de garantie, soit 10% environ du montant emprunté.

 

 

Soigner son dossier pour faire financer son bien immobilier neuf

Pour obtenir facilement un crédit immobilier, vous devez constituer un dossier solide, pour convaincre rapidement les banques. Parmi les éléments administratifs à compiler, il vous faudra présenter principalement :

  • Vos bulletins de paie
  • Vos derniers relevés bancaires
  • Vos relevés d’épargne
  • Vos échéances de crédit
  • Vos avis d’imposition
  • Vos revenus fonciers, etc.

À partir de ce dossier, votre banquier étudie votre capacité d’emprunt en mettant en rapport vos revenus et vos charges. Retenez qu’il ne faudra pas dépasser un taux d’endettement de 33% ou à la marge de 35%.

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS SUR LE MEILLEUR INVESTISSEMENT LOCATIF  

Trouver l'investissement le plus rentable