MalrauxBatimentsBeau

La loi Malraux a été institué le 4 août 1962 puis a fait l’objet de révisions en 1995, en 2009 et en 2017.

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS POUR INVESTIR DANS L'ANCIEN  

En savoir plus sur l'investissement en Loi Malraux

Conçue pour protéger et conserver le patrimoine architectural, la loi Malraux  est un dispositif de défiscalisation immobilière qui permet au propriétaire qui engage des travaux de rénovation sur un bien ancien à caractère historique, situé dans certaines zones, de déduire le coût de la réhabilitation de ses impôts.

L’investissement en Malraux est synonyme de rénovation, il est donc important d’éviter les pièges de cette opération.

Les Pièges en Loi Malraux :

Le choix du lieu de votre programme :

Pour investir en Malraux, il est nécessaire d’investir dans un secteur sauvegardé généralement en plein centre-ville. Toutefois, le choix de la ville est primordial. Il n’est pas recommandé de réaliser un investissement dans une ville peu active notamment en population. A contrario, des villes de plus de 100 000 habitants comme Tours ou Nantes sont nettement plus conseillées. Cependant, un premier investissement de Loi Malraux en capital est déconseillé à moins d’y être bien conseillé.

Un guide complet de la loir Malraux et ses villes les plus attractives est disponible.

Le prix d’achat initial :

Investir en Malraux nécessite des fonds plus importants que dans l’ancien traditionnel. De fait, les coûts liés aux travaux de rénovation sont importants et ils incluent les parties privatives et les parties communes.  Même si le projet de travaux est important, soyez vigilant quant aux tarifs annoncés afin de ne pas surpayer l’investissement immobilier.

La visite :

Tout d’abord, il est essentiel de visiter le bien avant de l’acquérir. Cette visite doit être minutieuse et préparée. En effet, certaines caractéristiques sont décelables uniquement lors d’une visite. Le vendeur peut essayer de mettre en arrière plan ce qui risque de vous déplaire. Dans un premier temps on peut se rendre compte de l’état de la bâtisse et de sa localisation. L’acquéreur aura donc un aperçu réel de l’environnement du bien et de son potentiel intrinsèque.

Le financement de son bien :

Pour rappel, les revenus locatifs sont fiscalisés à hauteur de la Tranche Marginale d’Imposition à laquelle s’ajoutent les prélèvements sociaux. Dans le cas de revenus fonciers positifs, la fiscalisation peut être importante. Afin de réduire le résultat net foncier tout en conservant ses actifs pour le placer à un taux supérieur au taux d’emprunt, il est préférable d’emprunter.

Transmettre le patrimoine :

Attention à ne pas donner la nue-propriété de votre bien encore régie par la loi Malraux à votre enfant. Le démembrement est prohibé dans le dispositif de défiscalisation Malraux. La réduction d’impôt en loi Malraux n’est pas applicable aux logements dont le droit de propriété est démembré.

Afin de découvrir des biens susceptibles de vous intéresser en loi Malraux, nous vous recommandons notre comparateur Gridky.

Pour en savoir plus, site gouvernementale : https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/immeubles-speciaux-0