Comment marche la défiscalisation immobilière

La loi Pinel est un dispositif de défiscalisation parmi tant d’autres : loi Malraux, loi Cosse ou LMNP permettent également de payer moins d’impôts. Que ce soit dans le neuf ou dans l’ancien, la défiscalisation immobilière séduit de plus en plus d’investisseurs qui souhaitent se constituer un patrimoine tout en bénéficiant d’avantages fiscaux. Alors, comment marche la défiscalisation immobilière ?

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS POUR REDUIRE VOS IMPÔTS  

En savoir plus sur l'investissement en Loi Pinel

Défiscalisation immobilière : définition et exemples

Le principe de la défiscalisation immobilière est le suivant : un particulier achète, à titre personnel ou via une SCI ou une SCPI, un ou plusieurs biens immobiliers dans le but de les louer et d’en tirer des revenus locatifs. En fonction du dispositif choisi, les paramètres de la location peuvent être différents : durée de location, plafonds des loyers, ressources des locataires, localisation du bien, etc. 

La loi Pinel est un dispositif particulièrement intéressant, quipermet d’investir dans un bien immobilier neuf, ancien ou même à construire et de bénéficier, entre autres, d’une réduction de l’impôt sur le revenu. À noter que le dispositif est accessible en métropole et en outre-mer.

D’autres procédés de défiscalisation méritent d’être considérés, comme acheter un bien situé dans une résidence de services (résidences pour seniors, résidences étudiantes ou de tourisme) sous le statut LMNP ou optimiser une location non meublée en créant du déficit foncier. Vous avez également la possibilité de vous orienter vers des dispositifs moins connus mais tout aussi intéressants, tels que la loi Malraux ou la nue-propriété. 

Quel que soit le mécanisme de défiscalisation immobilière que vous choisissez, le procédé est le même : vous achetez un bien pour le mettre en location et vous profiterez en retour d’une réduction de votre impôt sur le revenu.

À l’issue de la période de location obligatoire, vous pourrez :

  • revendre le logement ;
  • poursuivre la location du bien ;
  • occuper le logement ou loger une personne de votre choix.

Fonctionnement de la défiscalisation immobilière et revenus locatifs 

Louer un bien génère des revenus fonciers qui correspondent au montant des loyers perçus, déduction faite des charges liées au logement. Vous devez déclarer ces revenus à l’administration fiscale via le formulaire 2044. Comme les revenus issus de votre profession, vous serez imposé sur ceux générés par les locations de vos biens immobiliers. Voici les différentes charges que vous pouvez déduire de votre déclaration :

  • les charges de copropriété ;
  • les primes d’assurances ;
  • les frais liés à la gestion du bien ;
  • les intérêts d’emprunt du crédit immobilier ;
  • les coûts de réparation, d’amélioration et d’entretien du logement ;
  • les charges récupérables (celles assumées à la place de vos locataires).