Moins connu que le LMNP, le statut LMP est un véritable atout pour qui souhaite se lancer professionnellement dans la location meublée, tant du point de vue financier que fiscal. Si vous désirez acheter des biens pour les louer en meublé, à quoi devez-vous vous attendre ?

GENEREZ DES REVENUS FACILEMENT AVEC LA LOCATION MEUBLEE  

Obtenir gratuitement des conseils sur mon investissement

LMP : rappel

Le statut de Loueur Meublé Professionnel (LMP) est attribué aux personnes exerçant, à titre individuel ou en société, une activité commerciale consistant à mettre à disposition des biens meublés en location.

Si vous louez déjà des biens meublés, sous statut non professionnel (LMNP), gardez à l’esprit que vous passerez automatiquement au régime LMNP à partir du moment où vous remplissez deux conditions cumulatives de recettes : 

  • vos recettes locatives annuelles issues de location meublée excèdent les 23 000 euros ,
  • ces recettes sont supérieures à vos revenus des catégories traitements et salaires, bénéfices industriels et commerciaux, agricoles et bénéfices non commerciaux.

Ce changement de statut implique par ailleurs un certain nombre de changements au niveau fiscal mais aussi de nouvelles obligations déclaratives .

Déclarer son activité de LMP

Dès lors que vous démarrez votre activité de location, vous devez déclarer chaque bien meublé dans les 15 jours suivants leur mise en location.

Pour ce faire, il suffit de transmettre le formulaire P0i dûment rempli au Centre de Formalité des Entreprises compétent, en indiquant l’activité exercée (location meublée) et le régime fiscal choisi.

L’inscription du bien meublé vous permettra d’obtenir un numéro de SIRET et d’informer l’administration fiscale de votre activité.

La fiscalité en LMP 

Le régime LMP est réservé le plus souvent à des personnes physiques qui exerce en tant  qu’entreprise individuelle. 

Attention  : s’il est possible d’envisager la SARL familiale pour exercer une activité de loueur mobilier professionnelle dans l’optique de gérer un patrimoine à plusieurs,, la location meublée étant une activité commerciale, il sera impossible d’exercer cette activité avec une SCI.

Vous pourrez choisir entre deux régimes d’imposition  :

  • Le micro-foncier ou micro-BIC : il consiste à une imposition forfaitaire du chiffre d’affaires de ( abattement de 50%) pour tenir compte de vos charges.
  • Le régime réel : il permet de déduire toutes les charges du chiffre d’affaires réalisé afin que de n’être imposé que sur le bénéfice. Le régime réel permet ainsi de déduire les charges réellement supportées et d’amortir le coût du bien immobilier sur le long-terme. 

Autre avantage du LMP : vous pouvez déduire les déficits issus de votre activité de loueur en meublé professionnel au global, sans tenir compte des catégories de revenus. Ainsi, vous pourrez par exemple déduire votre déficit sur vos traitements et salaires permettant de réduire voire de neutraliser vos impôts ! 

EN CLAIR : La déduction des amortissements du bien immobilier possible via le statut LMP est un avantage majeur de ce type d’activité. Cependant du point de vue de la fiscalité, le choix du régime réel implique la tenue rigoureuse d’une comptabilité  !