Quelle durée d’emprunt pour un investissement locatif ?

Durée de remboursement et mensualités

C’est en fonction de la durée du crédit que détermine le montant des mensualités que vous devez rembourser chaque mois à votre banque seront définies.

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS SUR LE MEILLEUR INVESTISSEMENT LOCATIF  

Trouver l'investissement le plus rentable

De ce fait, plus la durée est courte, et plus les mensualités seront quant à elles élevées. Effectivement, vous disposerez de moins de temps pour rembourser l’intégralité du capital et des intérêts. Prenez bien en compte que toutefois, des mensualités trop élevées pourraient venir fragiliser votre trésorerie en cas de difficultés passagères. D’autant plus que vous risquez d’être au-dessus du taux d’endettement de référence de 33 % prévu par les établissements de crédit. Lorsque c’est le cas, vous ne détiendrez plus l’autorisation à souscrire d’autres crédits pour d’autres projets avant l’échéance de votre prêt immobilier.

Au contraire, si vous optez pour un emprunt de durée plus longue (20, 25 ou 30 ans), vos mensualités seront quand à elle plus faibles. Ces dernières auront alors moins d’impact sur le revenu disponible qu’il vous reste pour faire face à vos dépenses au quotidien, et vous serez toujours en capacité d’épargner ou tout simplement vous lancer dans d’autres projets.

 

 

 

La durée du prêt, un impact sur le coût du crédit

La durée du prêt à un impact sur le coût total du crédit immobilier. Si vous décidez d’opter pour un crédit long, cela signifie aussi que vous prenez le risque d’impayé. En effet, le taux d’intérêt fixe ou variable sera plus important afin de pouvoir rémunérer cette prise de risque. La durée du prêt peut aussi avoir un impact sur le montant de l’assurance. L’assurance emprunteur n’est pas obligatoire et imposée par la loi. En revanche, dans la très grande majorité des dossiers, le prêt est accordé à condition de souscrire à l’assurance emprunteur. Pour un investissement locatif, les emprunteurs peuvent se contenter de souscrire les garanties décès et invalidité.

Il est savoir que le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) d’un crédit immobilier, comme d’un crédit à la consommation, est exprimé en pourcentage de la somme globale empruntée. La banque doit obligatoirement vous le notifier dans son offre de prêt. Les emprunteurs sont ainsi avertis du coût global du crédit immobilier et peuvent faire jouer la concurrence mais également regarder l’impact de la durée du prêt sur le TAEG. Ce TAEG comprend :

  • Les intérêts bancaires,
  • Le coût de l’assurance emprunteur,
  • Les frais de dossier,
  • Les éventuels frais des courtiers,
  • Les frais de garantie (hypothèque ou caution),
  • Les frais d’évaluation du bien,
  • Les éventuels frais annexes.

Durée de remboursement et taux d’intérêt

Lorsque vous contractez un crédit sur du court terme, les taux d’intérêt seront plus avantageux. Pour un emprunt remboursable sur 10 ans, le taux moyen avoisine les 1,40 %, contre 1,65 % sur 15 ans. Ce qui signifie que le coût du crédit sera moins important, de même que le coût total de l’investissement.

En revanche, pour un emprunt sur 20 ans, le taux d’intérêt moyen s’élève à 1,90 %, contre 2,15 % sur 25 ans et va même jusqu’à 2,80 % sur 30 ans. En d’autres termes, votre crédit reviendra plus cher, même si le coût est lissé dans le temps.

Pour conclure, un crédit échelonné sur une durée plus courte est plus intéressant, mais uniquement sur le papier. En effet, la réalité est toute autre. Vous devrez être en mesure de trouver le bon compris entre maximiser la rentabilité de votre investissement locatif, et ne pas trop fragiliser votre trésorerie et gérer au mieux vos dépenses quotidiennes.

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS SUR LE MEILLEUR INVESTISSEMENT LOCATIF  

Trouver l'investissement le plus rentable