Vers quel investissement locatif se pencher ?

Hausse de la demande constante

Les investissements locatifs notamment dans les logements neufs, indépendants ou en résidence services, restent intéressants en 2022. Particulièrement grâce aux avantages fiscaux.

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS SUR LE MEILLEUR INVESTISSEMENT LOCATIF  

Trouver l'investissement le plus rentable

La Loi Pinel et Censi-Bouvard allant jusqu’au 31 décembre 2022 rendent l’investissement locatif toujours intéressant. En revanche, il reste important de bien être en mesure de sélectionner le type de logement où investir en 2022 et de prêter attention aux conditions associées à cette acquisition.

Les Français se montrent toujours aussi intéressés par l’investissement locatif. Malgré la hausse des prix de l’immobilier tout comme l’arrivée de l’encadrement des loyers à Lyon, et bientôt à Bordeaux et Montpellier d’ici la fin de l’année 2022, les français ne semblent pas réticent à l’idée d’investir dans l’immobilier pour le louer à des particuliers. Il est vrai que, cette année encore, l’investissement locatif profite d’incitations fiscales qui le rendent séduisant.

Investir dans le neuf en loi Pinel

La Loi Pinel devait déjà prendre fin en 2021 mais elle a été prolongée jusqu’en 2024 à la suite de la crise sanitaire. Grâce à ce dispositif, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts pour l’achat d’un logement neuf mis en location. Le montant de cet avantage fiscal sera déterminé en fonction de la durée de l’engagement locatif : 12 % du prix d’achat du bien pour 6 ans, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans. À ces conditions, s’ajoutent celles des plafonds de loyer et de ressources des locataires. Le nombre acquisitions est limité au nombre de 2 jusqu’à 300 000 € par an.

Depuis le 1er janvier 2018, les zones concernées par la Loi Pinel ont été restreintes à celles dites « sous tension » locative, soit 1 151 communes. Il s’agit de la zone A bis (Paris et 29 communes de sa proche banlieue), de la zone A (Ile-de-France, Côte d’Azur, agglomération genevoise) et de la zone B1. Cette dernière comprend les villes de plus de 250 000 habitants, la Corse, les départements d’Outre-Mer et certaines communes où le prix des loyers bat des records en raison de la rareté de l’offre : Chambéry, Annecy, La Rochelle, Bayonne ou encore Saint-Malo.

 

 

Réaliser un investissement locatif dans une résidence gérée

Acheter un logement neuf dans une résidence gérée en vue de le louer reste, en 2022, un choix d’investissement particulièrement intéressant. En plus de la rentabilité attractive, réaliser l’acquisition d’un tel bien se révèle intéressante sur le plan fiscal. Elle est, tout d’abord, exonérée du paiement de la TVA à 20 %. Également, et alors qu’il a semblé un temps menacé, la dernière loi de finances a prorogé le dispositif Censi-Bouvard jusqu’au 31 décembre 2022. Grâce à ce dispositif, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt étalée sur neuf ans et correspondant à 11 % du prix HT d’un logement neuf dans une résidence étudiante, seniors, avec une limite établie à 300 000 € annuels. Une fois le bien acquis et mis en location, le propriétaire profite du statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP).

Un coup de pouce fiscal

Les particuliers qui acquièrent un logement dans une résidence gérée services sont, dès lors qu’ils perçoivent moins de 72 600€ HT de loyers meublés dans l’année, automatiquement soumis au régime simplifié du « micro-BIC ». Il permet ainsi à l’investisseur de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50 % sur les loyers. Les résidences étudiantes et seniors gérées par Réside Études vous donnent accès à cet avantage.

 

*Remboursement de la TVA au taux actuel en vigueur, dans le cadre de l’acquisition d’un bien immobilier dans une résidence avec services ou de tourisme gérée par un exploitant professionnel – article 261/D4 du code Général des Impôts. 

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS SUR LE MEILLEUR INVESTISSEMENT LOCATIF  

Trouver l'investissement le plus rentable