Comment déterminer le budget d’un investissement locatif ?

Plusieurs éléments à prendre en compte

Au sein du budget que vous avez établi pour l’acquisition de votre futur logement, c’est le prix du bien immobilier qui représentera le montant le plus cher. Il est à noter que le budget à prévoir pour devenir propriétaire locatif diffère en fonction de plusieurs éléments. Tout d’abord il y a le type de bien, c’est-à-dire si le vous souhaitez acheter un appartement, une maison, un studio, une villa et avec quelle surface, ce qui exercera une influence sur votre budget. Puis vient le choix entre l’immobilier neuf ou ancien. L’immobilier ancien affiche des prix moins élevés à l’achat mais peut représenter un coût élevé en travaux. Également, il y a l’emplacement du bien : certaines villes et certains quartiers sont plus plébiscités que d’autres, ce qui modifie la valeur du bien immobilier. Il faut de préférence toujours privilégier le choix d’emplacements attractifs et proches de toutes commodités.

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS SUR LE MEILLEUR INVESTISSEMENT LOCATIF  

Trouver l'investissement le plus rentable

Calcul de votre budget immobilier

En réalisant un investissement locatif, vous vous engagez à réaliser un remboursement tous les mois. Il est nécessaire de faire le calcul de votre budget d’investissement locatif. Afin de le calculer, déduisez de vos revenus fixes mensuels toutes vos charges fixes et divisez la somme restante par 3. Ce résultat vous donne la somme que vous pouvez consacrer au remboursement de vos mensualités. Il est à savoir que plus un apport personnel est important, et meilleures sont vos chances d’obtenir un prêt bancaire immobilier et de diminuer sa durée et son coût. Le taux d’endettement d’un foyer est limité à 35 % en incluant l’assurance.

 

Découvrez une démonstration Gridky gratuite.

 

Comment se constituer un patrimoine immobilier locatif ?

Les autres charges à prendre en considération

Crédit immobilier et intérêts

En ce moment, nous pouvons retrouver des taux d’emprunt bas pour un achat immobilier malgré le fait que les conditions d’emprunt ont récemment évolué et se sont durcies.Si un taux minimal d’apport personnel n’a pas été fixé, emprunter sans apport est aujourd’hui très difficile. L’apport minimal est compris entre 10% et 20% pour certaines banques. La durée maximale de remboursement du crédit, quant à elle, a été plafonnée à 25 ans par le HCSF. La limite peut s’étendre à 27 ans dans le cas de l’achat d’un logement neuf.

Taxe foncière

La taxe foncière est une charge à bien prendre en considération dans le calcul de leur budget immobilier. Il s’agit en effet d’une taxe annuelle qui peut amplement faire évoluer  le coût de votre achat. Avant d’acheter le bien que vous avez repéré, prenez le temps de vérifier le montant de la taxe foncière de la commune. Assurez-vous de connaître également le montant de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

Assurance habitation

Vous devez aussi vous équiper de l’assurance PNO (propriétaire non occupant) qui est donc à prendre en compte dans votre budget. En fonction de la zone géographique de votre bien, son tarif peut être différent. Il convient que de les comparer avant d’effectuer votre choix.

Frais d’entretien courant

Les frais de maintenance et d’entretien sont également une dépense importante parmi les charges du propriétaire d’un appartement ou d’une maison, alors qu’ils représentent un coût non négligeable. Il est recommandé d’anticiper 1 à 2 mois de loyer pour couvrir l’entretien de votre logement, qu’il s’agisse de vétusté ou de dommages causés par le locataire.

Charges de copropriété

Les charges de copropriété représentent des frais trimestriels considérables. Par ailleurs, elles ont tendance à être de plus en plus élevées chaque année. Avant d’acheter, demandez au syndicat de copropriété le montant des charges de copropriété.

Recherche de locataires

Trouver des locataires pour un bien n’est pas toujours une mince affaire. Si vous optez de passer par une agence immobilière, cela représentera un nouveau coût dans votre budget d’investissement locatif. Il est recommandé de se pencher pour un professionnel de l’immobilier car il connaît parfaitement la réglementation et il sera votre meilleur conseiller (valeur des biens à la location, gestion complète de votre bien, assurance loyers impayé…) mais il a aussi une responsabilité juridique (devoir de conseil). Il est à noter que ses honoraires sont 100 % déductibles de vos revenus fonciers.

La vacance locative

Dans certains cas, votre logement peut ne pas avoir de locataires pendant longtemps. Lorsque vous avez affaire à des étudiants, vos risques de vacances locatives sont plus élevés car ils ont tendance à rendre leur studio pendant l’été. C’est donc un coût à prendre en compte dans votre budget car vous devrez être en mesure de couvrir le montant de votre crédit si vous ne percevez pas de mensualités de loyer.

 

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS SUR LE MEILLEUR INVESTISSEMENT LOCATIF  

Trouver l'investissement le plus rentable