Que choisir entre la location courte et longue durée ?

La mise en location courte durée: un récapitulatif des règles

La mise en location d’un bien immobilier signifie mettre en location son logement pendant des petites périodes de temps. En règle générale, la location courte durée est une option pour laquelle les investisseurs immobiliers optent en cherchant à rentabiliser rapidement leur investissement, ou les ménages en vacances cherchant à rentabiliser leur logement le temps de leurs périodes d’absence. Ces types de locations se nomment également location saisonnière et/ou touristique. Elles ont généralement pour objectif de cibler des populations à la recherche d’un logement dans un lieu précis pour une durée déterminée.

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS SUR LE MEILLEUR INVESTISSEMENT LOCATIF  

Trouver l'investissement le plus rentable

Les conditions de la location courte durée

Un logement mis en location courte durée est obligatoirement meublé. Si le propriétaire cherche à louer sa résidence principale (occupée au moins 8 mois par an), la durée de location autorisée est limitée à 120 jours par an. Dans le cas de la location d’une résidence secondaire (Habitée pendant moins de 8 mois par an), la mise en location pendant une durée plus longue que 120 jours n’est autorisée qu’après un changement d’usage de son bien. Ces règles sont aujourd’hui en vigueur dans 18 villes françaises. La location courte durée n’est pas autorisée si elle ne respecte pas le règlement mis en place dans une copropriété. Dans le cas de certaines villes de plus de 200 000 habitants, l’administration de la mairie peut demander aux propriétaires d’enregistrer leur logement auprès de la ville avant de pouvoir le louer. Le numéro d’enregistrement du bien ressortant de cette démarche est dans l’obligation d’être présent sur tous les documents de démarches administratives.

 

Découvrez une démonstration Gridky gratuite.

 

La mise en location courte durée : les avantages et les inconvénients

Dans un premier temps, la mise en location courte durée de son logement est un moyen pratique d’obtenir des revenus complémentaires en plus de son salaire habituel. Effectivement, ce type de revenu permet aux personnes ayant investi dans l’immobilier neuf ou ancien d’augmenter leurs dépenses mensuelles par le biais retours financiers du bien. En revanche, il faut considérer que la mise en location sur de courte durée est une solution ayant des effets bénéfiques plutôt sur le court terme que sur une longue période de temps.

Un autre argument à prendre en compte quand on parle de location courte durée est la “sécurité” des apports financiers. En effet, il a été prouvé que la mise en location courte durée représente un risque d’impayé bien moins grand que dans le cas d’investissement locatif sur le long terme. Cela provient du fait que les locataires usant de la location courte durée sont dans le logement pour des périodes plus courtes, donc les événements de la vie causant des impayés (licenciement, maladie, divorce etc…) ont beaucoup moins d’influence. Par ailleurs, les locataires viennent dans le logement pour une durée fixe, donc connaissent très clairement le prix à payer et en général sont même en mesure de payer avant l’emménagement.

Il ne faut, cependant, pas omettre que les apports financiers d’une location courte durée sont moins stables que ceux d’une location à durée indéterminée. En effet, la mise en location courte durée peut connaître des périodes de vacance locative. Elles sont bien moins fréquentes lorsqu’un locataire prend un logement pour une durée indéterminée. Évidemment, la localisation, la saison et l’état du logement vont influencer la durée des périodes de vacances. Un bien immobilier en bon état, étant situé dans une zone touristique, pendant la période d’été, aura très peu de périodes de vacance. En revanche, dans une zone plus reculée, ou avec un logement en mauvais état, ces périodes de vide peuvent creuser un réel trou dans les apports financiers de la location. De plus, garder son bien en bon état demande un investissement dans le gestion locative plus élevé, et l’achat d’un bien dans une zone touristique demande un investissement initial plus élevé. Le propriétaire peut chercher à faire la gestion lui-même ce qui peut prendre beaucoup de temps.

 

OBTENEZ GRATUITEMENT DES CONSEILS SUR LE MEILLEUR INVESTISSEMENT LOCATIF  

Trouver l'investissement le plus rentable